12/04/2016

C'est tout ce que j'ai à déclarer sur Richard Brautigan

J'ai installé
dans mes toilettes
l'intégrale de la poésie
de Richard Brautigan
Il y restera pour l'éternité
Chaque matin
en allant faire caca
je lis quelques-uns de ses poèmes
avec l'impression de retrouver
dans le contraste
de ma tiède puanteur intime
avec la fraicheur
de ses fleurs en papier
d'amour et de mort
le parfait équilibre
entre l'horreur
et la beauté
entre la tristesse
et le rire
entre la fantaisie
et la simplicité
le parfait équilibre donc
qui caractérise
son art
à la mine de rien
C'est alors que
dans le bazar d'enfants
de mes matins ordinaires
le monde entier
et sa sublime absurdité
forme une impeccable
pirouette
avant de retomber
comme par magie
sur ses pieds
en peau de ciel
ensuite je pose le livre
je tire la chasse
le délicat merdier
de vivre
peut commencer

(***)

12/03/2016

pour Attila, Cossery, et tous les chibanis du vent

Dick ANNEGARN - « Au Marché des Mendiants »

Petite mouche de Décembre

Tu sautilles dans la lumière
dans le tout doux du dedans
de l'autre coté c'est tout blanc
tu ne tiendrais pas une heure
comme la sauterelle givrée
que j'ai croisé sur le trottoir
petite mouche de Décembre
les hommes sont des dieux
autrement dit des monstres
aux bontées aussi lunatiques
qu'arbitraires hier je t'aurais 
joyeusement écrasé 
aujourd'hui je te sauve

12/01/2016

Palette, Voyelles et tout le bordel

Le rouge 
est la couleur du sang, 
du stylo correcteur de la maîtresse
 et de mon compte en banque

Le bleu 
celle des réseaux sociaux
des règles dans les pubs de serviette hygiénique
 et de ma brouette

Le jaune
est la couleur des américains pur souche dans les Simpson
des gilets de sécurités
des grues des frites et des mimosas 
(comme la fleur ? non comme l'oeuf)

Le blanc et le noir
sont les échiquiers
les chaussures de ska
et les pies criardes de tout ce bordel

Pour le reste 
ça dépend du cocktail



Richard Brautigan - C'est tout ce que j'ai à déclarer - Le Castor Astral






" J'écris de la poésie depuis l'age de dix sept ans. Olivant s'apprête à publier mon premier recueil de poèmes : Tiger in a phone booth. Fabriquer des fleurs de papier avec de l'amour et de la mort est une maladie, mais comme c'est beau."

Richard Brautigan, C'est tout ce que j'ai à déclarer, éditions Le Castor Astral, Novembre 2017

Intégrale poétique et bilingue. Kit de survie, bible modeste et merveille déglinguée. Indispensable !


11/30/2016

Donnez-moi un mot

Donnez-moi un mot, une vache, une miette. Donnez-moi un brin d'herbe, un reflet, un fromage. Un  caillou, un silence, de quoi nettoyer mes lunettes. Donnez-moi ce que vous voulez et ce que vous ne voulez plus. Donnez-moi ce que vous pouvez et ce dont vous ne pouvez plus. Donnez-moi ce qui vous encombre. une datte, un doute, un sourire. Du brouillard, une question, une épine. Donnez-moi ce qu'il vous reste. Je le prendrai.

Limite - Antoine Emaz

 "pas rien

mais surtout du moins"























"alors pourquoi encore écrire

si tout doit retourner à une terre batue
un petit feu de langue

au moins pouvoir marcher
et se chauffer 
un peu "

III. Limite, Antoine Emaz,  éd Tarabuste

11/29/2016

Tout ça

Tu t'habilles de vent
de fumées
de victoires

de bruits
et de dorures
de rires de foutoirs

Tout ça
pour ne pas rester seul
assis au fond de toi
comme au fond d'un cachot

MidiMinuitPoésie - Rencontres les 8 et 9 Décembre- à Nantes


Je serai trés heureux de vous retrouver au Lieu Unique à Nantes, pour participer à ce beau rendez-vous  MidiMinuit Poésie #16. Avec une tripotée d'intervenants tous plus talentueux les uns que les autres : Marie Cosnay, Frank Smith, Clémentine Mélois, Amandine André & Hélène Breschand, Samantha Barendson & Samir Aouad, Luc Bénazet, Deborah Lennie & Patrice Grente, Tone Škrjanec, Tina Darragh, Tonya Foster, Marcella Durand, Pierre Escot, Julien D'Abrigeon, Cartes blanches à Jet, tapin2, Vacarme, Les Divisions de la joie, La Moitié du Fourbi, La Folie kilomètre, "Oh ! Les mots en l'air", Le Label des Cousins crétins, "La Töy-party" 

En ce qui me concerne, une rencontre en lycée et deux rendez-vous publics :

- Commande d'écriture et lecture, table ronde sur le sujet des migrations
vendredi 9 déc. à 21h, Château des Ducs de Bretagne

- Lecture, Bleu de travail et 76 Clochards célestes ou presque
samedi 10 déc. à 15h, le lieu unique / salon de musique

11/28/2016

La route des gouttes

adreciclarte:
“  Marcello Mastroianni
”

La nuit brille
sur les routes mouillées
le goudron sous les réverbères
a des reflets
de voie lactée
la pluie éteint nos cigarettes
on se retrouve tout à l'heure
sur une autre planête

11/27/2016

Toshihiro Okada - Soleil Levant, crépuscule de tout. - Parution collective - Novembre 2016



Toshihiro Okada, Soleil Levant, crépuscule de tout.

Mené de mains de maître par Jean-François Dalle pour la collection Métèque (merci à lui), je suis trés content de participer à ce beau projet qui a de la gueule. Un livre d'art présentant les œuvres brutales et électriques du photographe japonais Toshihiro Okada. Livre broché, format classieux, Monographie brochée, à l'italienne, quadrichromie, 120 pages. 42 euros

 Avec accompagnement de textes fulgurants par Nicolas Albert G, Jean-François Dalle (himself), Eliot Edouardson, Marlene Tissot, Léonel Houssam, Séverine Castelant, Heptanes Fraction, Marianne Maury Kaufmann, Nadine Janssens, Clemence Rose, Werner Moron, Geneviève Paclerc et ma pomme.


(photo de Marianne)                                                                                                                                                    (photo de Marianne)


Le temps d'un battement de cils

 arakisko:
“ Forever Godard 💙
”

Le temps d'un battement de cils
on s'imagine avec cette fille
quelque chose de pur
le temps d'un battement de cils
on s'imagine avec cette autre
quelque chose de sale
tant qu'il reste des rêves
les deux valent le coup 

11/26/2016

Eprouver

  ANDRÉ KERTÉSZ


Eprouver
Double sens du mot :
Passer une épreuve
Ressentir
Avoir éprouvé le monde/la vie
Etre éprouvé du monde/la vie
La poésie
Quelque part par là

Les oiseaux se font des cadeaux

 


Saviez vous que les oiseaux se font des cadeaux ? Bon c'est intéressé, c'est vrai. Un rite de séduction. Qui est même devenu symbolique par la suite. Un symbole, ou une arnaque, ça dépend d'où on se place. Au final il a suffit de faire semblant. Les araignées aussi, offrent des cadeaux vides. Le temps de les déballer, l'affaire est envoyée. Les mâles des mantes religieuse en reste admiratif.



11/24/2016

Ky Mani Marley - Fire Burn

Fire Burning



L'homme 
est un brasier
 dans le vaste
brasier du monde
le but du jeu étant
que l'un entretienne l'autre
le plus longtemps possible
sans pour autant le détruire
et avec un peu de chance
en ne brûlant pas trop
les autres autour

11/23/2016

Les petites fugues - Besançon 5

 Ils m'ont fait des cadeaux
des gâteaux sans gluten
m'ont offert des questions
des cafés des salades
des soupes des livres
de la confiture 
des poèmes 
et une vache qui rit surprise
ils m'ont écouté
ils m'ont accueilli
ils m'ont surpris
m'ont dit merci
Ils ont traduit mes mots
dans leurs langues
leurs chaleurs
leurs doutes
leurs rires
leur temps
on avait gentiment peur
mais on s'est laissé faire
on s'est laissé rencontrer
on s'est laissé découvrir
et chacun est retourné chez lui
avec un peu plus
un tout petit peu plus
à l'intérieur

(Je dédie ce texte à chaque élève, organisateur, bénévole, enseignant, bibliothécaire, acteur, auteur, lecteur, libraire, participant, que j'ai eu le plaisir de rencontrer pendant ces belles Petites Fugues. Merci ! et merci au vent, à la pluie, à la grêle, aux arc en ciel, aux soirées beaujolais, aux vins du Jura, au comté, à la boue du fleuve, aux petits déj de l'hôtel, aux murs bleus, aux désinfectants, à mon rhume et aux dernières cigarettes sur la lumière noire des trottoirs. So long !)



Les petites Fugues


  En action au rendez-vous des Poètes du jeudi, à la fac de lettre de Besançon, grâce aux festival littéraire Les petites Fugues, avec la pertinente Elodie Bouygues et le délicieux Jacques Moulin, Merci à eux et à Jean-François Berne pour les photos.



11/20/2016

Besançon 4

Dans le coin on (re)cueille
les fugueurs
à la main

Besançon 3

Au croisement vert d'eau
du fleuve et du vent
une flopée de pigeons
trois canards un corbeau
tous ébouriffés se disputent
leur pays de miettes
l'eau sombre du Doubs
 aura sa victoire
et quelques fourmis
leurs conquêtes

Besançon 2

Un dimanche matin
au quartier du Battant
les couleurs d'un marché
des bêtises d'enfants
des arbustes à angles droits
et le vent qui transporte
les monologues de souffre
des hommes abandonnés

Besançon 1

Ici il y a du bleu
dans le gris des murs
et du gris
dans le bleu du ciel

11/16/2016

Les Petites Fugues - Rencontres du 17 au 21 Novembre - C'est parti !



Je me prépare donc à partir  une semaine, dés Mercredi, affronter les délicates buées et les glorieux brouillards de la Franche-Comté, pour rencontrer petits et grands qui le voudront bien. Sur l'invitation du festival littéraire Les Petites Fugues. Je souffle sur les braises des miens et soigne mes bobos avant le départ. Je stocke caleçons pas troués et ouvrages propres dans la valise. J'économise les clopes, les bisous et les grains de riz. Il  y aura de chouettes écrivains et de chouettes personnes j'en suis sûr. Voyez sur le site Les Petites fugues

Mon programme :
  1. Jeudi 17 novembre
    Collège Jean-Jacques Rousseau / Voujeaucourt Cedex (25)
  2. Jeudi 17 novembre
    15h30
    Faculté des Lettres de Besançon / Besançon (25)
  3. Jeudi 17 novembre
    17h30
    Faculté des Lettres de Besançon / Besançon (25)
  4. Vendredi 18 novembre
    Collège Saint-Exupéry / Lons-le-Saunier (39)
  5. Vendredi 18 novembre
    20h00
    Bibliothèque de Macornay - Résidence Bellecombe / Macornay (39)
  6. Samedi 19 novembre
    10h30
    Médiathèque Les Mots Passants / Saint-Vit (25)
  7. Samedi 19 novembre
    17h00
    Petite forme
    Centre culturel François Mitterrand / Lure (70)
  8. Lundi 21 novembre
    Lycée Les Haberges / Vesoul Cedex (70)
  9. Lundi 21 novembre
    20h00
    Médiathèque intercommunale Jura Nord - site de Gendrey / Gendrey (39)
    Au plaisir !

Laisser les siens

 Suzaku dir. Naomi Kawase (1997)

Ho je ne pars ni très loin
ni très longtemps
pas du Hunger Games
ou du Koh lanta
mais c'est suffisant
pour sentir que mon coeur
est une feuille de papier
qui se déchire
tout doucement